Publication du rapport de l’ACEI : “L’écart entre nous”

Le rapport de l’Autorité Canadienne pour les Enregistrements Internets (ACEI) intitulé “L’écart entre nous : Perspectives pour bâtir un meilleur Canada en ligne” est maintenant en ligne.

Vous pouvez le retrouver ici

Les premiers mots du rapport

Introduction

Au début de l’année 2018, l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) a entamé la cinquième campagne du Programme d’investissement communautaire, qui verse un million de dollars en subventions par année à des organismes sans but lucratif, des organisations caritatives et des institutions académiques qui améliorent l’Internet et font de belles choses par son entremise.

Appuyer des groupes qui connectent les Canadiens avec les services de santé, l’éducation, les possibilités d’emploi et même les uns les autres est une tâche importante en soi. Mais ce qui l’est encore plus, ce sont les effets positifs de ces programmes, que ce soit d’enseigner le codage à la prochaine génération de travailleurs ; d’équiper les entrepreneurs dans les régions rurales ; ou encore, d’améliorer les possibilités éducatives dans le nord et les régions éloignées. Il est primordial d’assurer que tous les Canadiens, peu importe leur âge, leur revenu ou leur lieu de résidence peuvent devenir des citoyens numériques. Ce faisant, non seulement les Canadiens bénéficieront-ils de tout ce que l’Internet peut offrir, mais tous pourront contribuer à l’avenir numérique du Canada.

Selon l’index du développement des TI de l’Union internationale des communications, le Canada se classe derrière tous sauf un des autres membres du G7. Un piètre classement pour un pays qui se situait historiquement au premier plan des développements reliés à Internet. Reprendre cette place représente une problématique complexe, mais certes, une partie de la solution inclut mieux comprendre nos défis et opportunités, et s’assurer que tous nos citoyens, d’un océan à l’autre, peuvent être des participants actifs et complets de notre économie numérique.

Dans cette perspective, et compte tenu de cette année charnière pour notre programme, l’ACEI a communiqué avec de nombreux bénéficiaires de ses subventions et avec d’autres intervenants des secteurs de l’Internet et de la littératie numérique, afin de les inviter à discuter de l’Internet au Canada. L’ACEI voulait connaître et partager leurs expériences — bonnes comme mauvaises. Les participants sont principalement des organismes communautaires, y compris les organisations sans but lucratif qui offrent des cours de littératie numérique, des universitaires qui font des recherches sur l’expérience canadienne an ligne et les petits fournisseurs d’accès Internet (FAI) qui travaillent en milieu rural et éloigné. Pour lire la suite