Article : Internet, nouvel espace citoyen pour les personnes du troisième âge?

publié dans Nouvelles pratiques sociales

http://id.erudit.org/iderudit/019359ar

Auteurs : Magda Fusaro et Mathieu Arsenault, 2008
TIC et citoyenneté: de nouvelles pratiques sociales dans la société de l’information

Résumé

Depuis quelques années déjà, la tendance démographique de nos sociétés post-industrielles révèle que les personnes du troisième âge occupent et occuperont un poids important au sein de la société. Pourtant ce poids est inversement proportionnel à la place et au rôle que la société leur reconnaît. Considérées comme des « aînés », des retraités, des « vieux », les personnes du troisième âge sont exclues et se sentent exclues des enjeux sociaux de la société de l’information. Le préjugé tenace, selon lequel, ces personnes ne savent pas utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC) semble peu fondé. D’ailleurs, la recherche menée sur une durée de trois ans nous aura permis de constater l’émergence d’un nouveau type de personnes âgées que nous appelons les « néo-vieux ». Ils constituent une population branchée qui utilise les technologies en contredisant parfois les préjugés que l’on peut entretenir à leur sujet. Ils constituent aussi une population impliquée dans la société comme dans la cellule familiale, puisque l’utilisation des TIC leur permet d’une part une mobilité qui réconcilie leurs besoins individuels et leur désir d’engagement  dans l’espace citoyen et d’autre part, d’entretenir une relation intergénérationnel qui favorise la transmission de valeurs. Ainsi en abordant les trois thématiques suivantes, soit l’exclusion, l’engagement familial et l’engagement social, nous montrerons que les personnes du troisième âge utilisent les technologies de l’information pour entrer de plein pied dans la société de l’information.

Summary

In the last years already, the demographic trend in our post-industrial societies reveals that senior citizens are occupying an increasingly important weight within the society. However, this weight is inversely proportional to the place and role that the society recognizes for them. Considered as elderly, retired and old, senior citizens are excluded or feel excluded from the information society’s social challenges. The persistent bias to the effect that these persons don’t know how to use the information and communication technologies (ICTs) appears to be unfounded. In fact, the three-year research has allowed us to discover a new elderly type that we call the “new-old”. They are a connected population who uses ICTs, and Internet in particular, in a way that is opposite to the usual bias entertained about them. They make up a population group involved in the society as well as in the family cell, since their use of ICTs allows for a greater mobility that reconciles their individual needs and their desire to involve themselves in the citizen’s space, and on the other hand, to entertain an intergeneration relation that favours value transfers. In this way, and in taking up the following three thematics, exclusion, family commitment and social commitment, we will demonstrate that senior citizens use the ICTs to deliberately enter the information society.